Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /homepages/30/d209583981/htdocs/nuke-site/wp-includes/plugin.php on line 546

Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /homepages/30/d209583981/htdocs/nuke-site/wp-includes/plugin.php on line 546
Sampling Paintings | Nuke

Sampling Paintings

Cedric Attias Del Curatolo

8 - 18 janvier 2016

Cédric Attias Del Curatolo est un personnage. Un de ceux pour qui le spectacle est un mode de vie, le dandysme une philosophie, et le costume trois-pièce une seconde peau. Artiste complet, à la fois peintre, photographe, designer, vidéaste, performeur et poète, ce natif de Marseille a fait ses classes aux Beaux-Arts d’Aix en Provence avant de venir s’installer à Paris. De cette éducation provençale, il a gardé le souvenir lumineux de l’Estaque cubiste et des paysages fauvistes. Avec lui, il a emporté cet héritage fort, la chaleur du Sud de la France, et un amour indéfectible pour la peinture.

[+] Lire plus

Cédric Attias Del Curatolo est un personnage. Un de ceux pour qui le spectacle est un mode de vie, le dandysme une philosophie, et le costume trois-pièce une seconde peau.
Artiste complet, à la fois peintre, photographe, designer, vidéaste, performeur et poète, ce natif de Marseille a fait ses classes aux Beaux-Arts d’Aix en Provence avant de venir s’installer à Paris. De cette éducation provençale, il a gardé le souvenir lumineux de l’Estaque cubiste et des paysages fauvistes. Avec lui, il a emporté cet héritage fort, la chaleur du Sud de la France, et un amour indéfectible pour la peinture.

Mais c’est d’abord grâce à la performance et au jeu que Cédric Attias Del Curatolo s’est fait une place dans le monde de l’art parisien. En bénissant des cartes bleues, ou en distribuant des billets de 0 euro lors d’événements remarqués, il a réussi à inventer un langage vibrant pour dénoncer la société de consommation avec humour.
Passé maître dans l’art du déguisement, il se présente aujourd’hui comme un cirque à lui tout seul, et sait projeter cette énergie débordante à la surface de ses toiles. Tour à tour Monsieur Loyal, clown triste, dompteur de lions ou femme à barbe, il propose un style unique et libre, entre art brut et art total.
Colorées et foisonnantes, ses oeuvres sont des accumulations, de graphisme, de techniques et de références ; des retours conceptuels et éminemment personnels du monde qui nous entoure. Ensemble, elles dressent le portrait d’un « poly-créateur » décalé et original, des poils de son pinceau à ceux de ses moustaches.

Pour sa première exposition à la galerie Nuke, Cédric Attias Del Curatolo transgresse les codes et nous dévoile sa propre version de l’Histoire de l’art. En s’inspirant de l’univers musical et du « sampling », il pioche dans les chefs d’œuvres de la peinture et les réinterprète à sa manière, sans barrière de genre ou d’époque. C’est tout un art du patchwork qui nous est montré ici : un morceau d’Ingres, un éclat de Gustave Moreau, une touche de Condo, et une bonne dose de Picasso. Comme autant d’hommages aux peintres, ces œuvres chimériques dialoguent entre elles et les connexions se font, tantôt orgiaques, tantôt primitives, souvent burlesques.
Mais ne vous fiez pas à cette apparente légèreté ; les Arlequins, les clowns sont de faux fantasques et de vrais sensibles. Et comme il le dit lui-même : « Mes oeuvres peuvent sembler absurdes, ironiques et comiques. Mais le fond du propos est de repenser le monde. »

Cédric Attias Del Curatolo is a real character. The kind of person for whom spectacle is a way of life, dandyism a philosophy, a three-piece suit a second skin.
A multidisciplinary artist whose work spans painting, photography, design, video, performance, and poetry, this Marseille native studied at the school of Fine Arts in Aix-en-Provence before moving to Paris. His provincial education planted a seed deep in this artist’s consciousness – the luminosity of the L’Estaque found in Cubist paintings, and the vibrancy of Fauvist countryside. Moving North, he brought with him this irrepressible heritage, a touch of Southern warmth, and an unfaltering love of painting.

Yet it is primarily thanks to performance and play that Cédric Attias Del Curatolo has found his place in the Parisian art world. By blessing credit cards or handing out 0 euro bills during important events, he has successfully invented a striking new language that waggishly denounces consumer society.
Having lived out his life as a master of disguise, today he appears as a circus onto himself, and knows how to project this boundless energy onto his work. By turn he steps out as the ringleader, the sad clown, the lion tamer, and the bearded lady, offering a unique style that oscillates between total art and art brut.
Chaotic, vibrant, and multifarious, his works are accumulations of graphics, techniques, and references; conceptual and intensely personal reflections on the world around us. Together, they paint a picture of this offbeat and original “poly-creative”, right from the tip of his paintbrush to the ends of his moustache.

For his first exhibition at Gallery Nuke, Cédric Attias Del Curatolo transgresses pre-existing codes and shows us his own version of art history. Drawing inspiration from music and sampling, he dips into the masterpieces of art world and reinterprets them in his own personal style, regardless of genre or era. It is a patchwork of art that we see before us; a snippet of Ingres, a flash of Gustave Moreau, a touch of Condo, a healthy dose of Picasso. Like so many homages to great works of art, these chimeric paintings are in dialogue with each other, their connections at times orgiastic, at times primitive, and more often than not, burlesque.
But don’t be fooled by this apparent lightness; these harlequins and clowns are both fanciful falsities and sensitive truths. As the artist has said himself, “my works can seem absurd, ironic, and comical. But the core idea is to refigure the world.”